[]
 
rss twitter twitter rss
sircome
26 décembre 2005

Le Train de l’Environnement

Cette campagne est tirée du guide Communiquer sur le Développement Durable - Comment produire des campagnes publiques efficaces édité par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et le cabinet-conseil en communication Futerra.

C’est un excellent exemple d’utilisation d’une méthode inhabituelle pour éveiller l’intérêt du public. Le train a réussi à attirer l’attention sur l’exposition et sur les opérations annexes. La campagne soutenait la mise en place de la nouvelle politique environnementale algérienne et a suscité des modifications des politiques régionales.

JPEG - 29.4 ko
Le train après décoration

Carte d’identité

  • Nom : Le Train de l’Environnement
  • Envergure : Nationale
  • Organisation : Ministère du Développement National/Régional et de l’Environnement ; GTZ (Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit)
  • Audience : Le public
  • Dates : 29 octobre 2002 - 31 mars 2003
  • Budget : USD 122 000 (contribution de GTZ)
  • Thème : Sensibilisation à l’environnement

Descriptif de la campagne

Le Train de l’environnement est une exposition sur les questions d’environnement et la politique nationale menée dans ce domaine. Installée dans des wagons, cette " galerie " s’est promenée sur l’ensemble du réseau ferroviaire algérien pendant cinq mois ; elle s’est arrêtée dans 23 villes et a touché plus d’un million de personnes.

Objectifs

Le Train de l’environnement avait deux objectifs clairs :

  • Présenter au public algérien quatre questions environnementales : l’environnement urbain, la biodiversité, l’environnement industriel et l’éducation à l’environnement.
  • Informer le public de la nouvelle politique nationale du ministère de l’Environnement adoptée à la suite du Sommet mondial pour le développement durable (Johannesburg, 2002).
JPEG - 16.6 ko
Dépliants sur les ressources en eau en Algérie

L’histoire

Quatre wagons ont été aménagés pour présenter les quatre thèmes retenus. On pouvait y découvrir une exposition, une présentation vidéo ainsi que du matériel d’éducation et d’information, tel que des brochures. A l’extérieur, les wagons étaient décorés de dessins illustrant chaque thème.

Mode de transport relativement propre, le train était le moyen de toucher les habitants des villes des quatre coins de l’Algérie, notamment des régions enclavées du sud, sans nuire à l’environnement.

Le train restait entre trois et dix jours dans chaque ville et l’entrée était gratuite. Les visiteurs étaient guidés par une équipe de bénévoles dynamiques qui ont contribué à rendre l’exposition vivante et à sensibiliser le public aux problèmes abordés. Des ONG et des municipalités ont profité du lieu idéal offert par les gares pour organiser des événements et des animations en marge de l’exposition.

Ces initiatives ont trouvé un large écho dans les médias locaux. Le travail de la presse régionale a été complété par une campagne de publicité nationale, notamment une annonce quotidienne à la télévision indiquant l’itinéraire du train.

Résultats

La campagne a été une réussite à tous les niveaux. Elle a eu tellement de succès auprès du public, notamment auprès des jeunes, que beaucoup de villes ont demandé que le train reste plus longtemps. La coopération avec les compagnies ferroviaires a été également un point extrêmement positif.

L’impact de la campagne n’a pas été évalué de façon formelle. Mais plus d’un million de personnes ont vu l’ex-position et les répercussions au niveau des collectivités locales et dans le secteur privé ont été considérables. 35 maires ont signé des chartes de l’environnement et 22 entreprises se sont officiellement engagées à mettre en place un système de gestion environnementale.

Les acteurs

Le ministère algérien de l’Environnement s’est associé à GTZ (une entreprise publique allemande qui œuvre pour le développement durable) pour organiser cette exposition dans le cadre du programme germano-algérien de Gestion intégrée de l’environnement.

GTZ s’est occupée des aspects techniques de l’installation des appareils électroniques dans les wagons ainsi que de la décoration extérieure des voitures. Elle a travaillé avec deux agences de communication basées en Algérie et en Tunisie pour produire la publicité télévisée.

Le ministère de l’Environnement a facilité la communication et l’organisation de la campagne, notamment la conception des outils et du matériel de communication, la location des wagons et l’organisation logistique du parcours du train.

Fin de l’histoire ?

Le ministère de l’Environnement a l’intention de renouveler cette campagne et a signé récemment un accord dans ce sens avec les chemins de fer. Le prochain itinéraire du Train de l’environnement sera rallongé pour toucher encore plus de villes qu’en 2003.

Contacts

GTZ Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammennarbeit
Programme Environnement Algérie - Gestion Intégrée de l’Environnement
BP 450 Hydra
16035 Alger ALGERIE
Informations complémentaires [www.enviro-gestion.org]

Qu’est-ce que Sircome ? | About Sircome | Contact : Mathieu JAHNICH | Informations légales | Plan du site | rss twitter twitter rss