[]
 
rss twitter twitter rss
sircome
17 avril 2014

Créées par la nature, protégées par l’Homme

Pour la première fois, Danone lance une campagne commune pour quatre de ses marques d’eau minérale : Evian, Volvic, Badoit et La Salvetat. Partant du constat que « 7 français sur 10 ignorent qu’une eau minérale est 100 % naturelle », Danone sort le grand jeu : vidéo pédagogique, insertions presse, infographies, témoignages, visites sur site...

En 2014, Danone Eaux France lève le voile sur ses eaux minérales naturelles par le biais d’une campagne inédite à destination de tous. L’idée ? Expliquer ce qu’est l’eau minérale naturelle, faire comprendre leur origine 100 % naturelle et ainsi, éclairer le choix des consommateurs sur ce qu’ils consomment chaque jour.
La signature est forte et engageante « Les eaux minérales naturelles Danone : créées par la nature, protégées par l’Homme ».
(Source : communiqué de presse)

Les infographies sont très bien faites. En résumé, l’eau minérale provient du ciel (Evian) ou des profondeurs de la Terre (Badoit par exemple) et se retrouve par miracle, après plusieurs années de cheminement, dans la bouteille... Il s’agit d’un véritable processus de « maternité », la mère Nature génère cette eau, la protège, lui permet de s’enrichir en son sein, avant la naissance : « Ce n’est que lorsqu’elle arrive dans la bouteille que l’eau minérale naturelle voit la lumière pour la première fois ». Le miracle de l’eau, celui de la vie... Le mot est utilisé à de nombreuses reprises

La vidéo est « 100 % naturelle, sans traitement ou effet spécial, sans musique ajoutée ». En 1 min. 30, les mots « nature » et « naturelle » sont répétés 15 fois. Joli score !

OK. Belle campagne... avec des œillères. Elle n’aborde pas les sujets qui fâchent, comme la fin de vie des bouteilles par exemple. Si 100 % sont recyclables (argument bien présent sur les étiquettes), seulement 50 % des bouteilles le sont effectivement...

Il est légitime d’informer les français de l’origine de l’eau en bouteille et des efforts déployés pour protéger les ressources. Mais pourquoi ne pas aller au bout de la démarche et traiter les enjeux à toutes les étapes du cycle de vie ? On attend d’une marque engagée qu’elle communique aussi sur les problèmes rencontrés et sur les moyens mis en œuvre pour les analyser et les dépasser.

Pour poursuivre la réflexion sur ce sujet, je vous invite à (re)découvrir les rubriques La bataille des eaux et Eau du robinet, économies d’eau.

La vidéo

Les insertions presse

Quelques infographies

Sources : le dossier de presse, pardon, « d’information ».

Qu’est-ce que Sircome ? | About Sircome | Contact : Mathieu JAHNICH | Informations légales | Plan du site | rss twitter twitter rss