[]
 
rss twitter twitter rss
sircome
12 mars 2014

Daddy, et le monde est plus vert

La boîte de sucre en poudre Daddy est désormais composée à plus de 90 % de plastique végétal. La marque le fait savoir aux consommateurs à travers un nouvel emballage et une campagne d’affichage.

En 2011, Volvic lançait la « première bouteille d’origine végétale » avec des arguments et des choix graphiques critiqués : label auto-décerné, couleur verte omniprésente, feuilles...

Trois ans plus tard, c’est au tour de la marque Daddy de promouvoir sa toute nouvelle boîte de sucre en poudre biosourcée, issue de cinq années de recherches, à travers un nouveau packaging et des affiches aperçues à l’entrée du Salon de l’agriculture à Paris et sur quelques abribus en Île-de-France :

  • Daddy, et le monde est plus rose vert
  • La boîte rose se met au vert
  • Maintenant le sucre emballe le sucre

Les leçons du cas Volvic
ont-elles été intégrées ?

Tout d’abord, l’emballage est à 90 % d’origine végétale (contre 20 % pour Volvic). L’affirmation « Boîte d’origine végétale », portée en gros sur l’emballage, est donc plus convaincante.

Ensuite, l’univers graphique « écolo » (couleur verte, adjectif « vert », dessins de canne à sucre et de feuilles...) est un peu moins présent mais reste très visible en opposition avec le rose et le blanc.

L’argumentaire indique sans équivoque que cette nouvelle boîte est globalement « meilleure pour la planète » : mêmes dimensions, mêmes propriétés mécaniques et chimiques, « 100 tonnes de déchets plastiques fossiles en moins par an », « 4.5 tonnes de CO² (sic) en moins par tonne d’emballage utilisé », « - 10 grammes par boîte ».

Les cannes à sucre sont présentées comme « ressource naturelle et renouvelable ». Mais où sont-elles cultivées ? Dans quelles conditions sociales ? Avec quels impacts environnementaux (usage de pesticides) ? Le bilan environnemental et social sur l’ensemble du cycle de vie du produit est-il positif ? Les émissions de CO2 et le tonnage des déchets ne sont pas les seuls indicateurs à prendre en compte. Par ailleurs, la diminution des émissions de CO2 affichée est-elle liée au changement de process ou à l’allègement de la boîte ? Cela manque de précisions.

Contrairement aux deux premiers, le 3e slogan « Maintenant le sucre emballe le sucre » est intéressant parce qu’on sort de l’argumentaire de verdissement pour interpeller et interroger le consommateur sur les matières utilisées pour l’emballage.

En résumé, la posture de la marque Daddy pour valoriser cette éco-innovation est moins choquante que celle de Volvic en 2011 mais il reste une marge de progression vers une communication encore plus responsable.

Les visuels de la campagne
et la vidéo explicative

1 Message

  • Daddy, et le monde est plus vert 23 mai 2014 16:12, par Simon

    C’est plus convaincant que les 10% de plastique végétal de la bouteille Volvic, c’est certain.

    Le problème ici, comme souvent, relève plutôt de la vulgarisation et de la clarté sur le bénéfice environnemental.

    Que nous apporte le plastique végétal par rapport au plastique d’origine fossile ? Ce n’est pas forcément évident puisque l’on a toujours du plastique en fin de vie... L’extraction de matière première ou le process de production sont peut-être moins impactants, mais il faudrait expliquer un peu la démarche. Pourquoi ne pas faire un petit lien vers une ACV sous forme de graphique simple en déporté sur un site internet ?

    Les plus exigeants diront encore que la meilleure option reste le conditionnement en boîte de carton recyclé, et ils n’auront peut-être pas tort.

Qu’est-ce que Sircome ? | About Sircome | Contact : Mathieu JAHNICH | Informations légales | Plan du site | rss twitter twitter rss