[]
 
rss twitter twitter rss
sircome
30 octobre 2005

Des arguments pour le tri

Les actions de communication sur le thème du tri sélectif sont nombreuses. Institutions, collectivités locales, syndicats en charge de la collecte, associations de protection de l’environnement, établissements scolaires… tous sont impliqués pour inciter chacun d’entre nous à trier ses déchets.

Vous prévoyez de lancer une campagne sur ce thème ? À partir de l’analyse de visuels conçus en France et dans le monde entier, voici les différents arguments sur lesquels vous pouvez vous appuyer.

La prise de conscience

Certaines campagnes visent d’abord à provoquer une prise de conscience de la nécessité de trier ses déchets : "1, 2, 3... c’est partri !" "Trions, il y a de quoi faire !" (Chambéry Métropole), "Stop ! Pensez ! Recyclez !" (U. Washington), "Pas de temps à perdre" (American U. Beirut), etc.

Ainsi, les responsables de la communication de la Communauté d’Agglomération de Nice nous ont précisé qu’ils voulaient provoquer une prise de conscience à travers leur première campagne, en 2002-2003 : "Chaque pictogramme représente une catégorie de déchets et le message insiste sur le fait que le temps est venu de les trier" (voir l’affiche correspondante ci-dessous).

Nice Côte d’Azur University of Washington
Scottish Waste Awareness Group American University of Beirut

Le tri pratique

Dans certains cas, c’est la dimension concrète du geste qui est privilégiée. Il s’agit alors d’expliquer et de montrer ce qu’il faut faire de ses déchets, dans quelle poubelle il faut les jeter : "Devenez trieur d’élite" (Mairie de Paris), "Julien, 5 ans, TRIathlète. Vous aussi, devenez fort en tri : jetez les sacs plastiques dans votre bac gris" (Communauté urbaine de Bordeaux), etc.

Ainsi, le Canton de Genève a conçu, en collaboration avec la Société des Régisseurs de Genève, des affiches destinées à promouvoir le tri du papier et du verre. Elles s’inspirent des safety-cards que l’on trouve dans les avions : "Ces affichettes jouent la carte de la simplicité : elles sont volontairement descriptives et contiennent un minimum de texte, afin d’être compréhensibles par le plus grand nombre".

Canton de Genève Sydom du Jura
County of San Mateo Recycle Works Hong Kong Special Administrative Region Government - Environmental Protection Department

Un geste utile

Certaines campagnes de communication cherchent à renforcer l’utilité du geste : "Trions nos déchets, ils seront recyclés !" (Nice Côte d’Azur) ; "Trions pour recycler" (Conseil général 92) ; "Comme Terminator, les journaux et magazines ne cessent de revenir" (Publishers National Environment Bureau Limited) ; etc.

Il s’agit également de valoriser les déchets ménagers et les produits recyclés : "Précieux le verre, précieux le tri." (Canton de Genève). Par exemple, les deux dernières campagnes de communication de FOST Plus (l’homologue belge d’Éco Emballages) visaient notamment à "prouver la réalité du recyclage dans le quotidien afin de valoriser les efforts de tri et d’encourager à bien trier" et à permettre aux citoyens de "visualiser les produits recyclés dans des situations quotidiennes, notamment de loisir, pour contribuer à améliorer l’image des produits recyclés". En 2003, le slogan était : "Les objets de demain, vous les triez aujourd’hui."

FOST Plus (Belgique)
FOST Plus (Belgique)
Publishers National Environment Bureau Limited (Australie)

Des résultats concrets

Certaines stratégies de communication visent à donner du sens au tri, à concrétiser ce geste en insistant sur le devenir des emballages ménagers : "Le recyclage, ça marche ! Vous tenez la preuve entre vos mains." (Publishers National Environment Bureau Limited) ; "La poubelle bleue. Découvrez l’endroit magique où le journal d’hier se transforme en journal de demain." (Mairie de Paris) ; "Le recyclage où la deuxième vie des emballages." (Éco-Emballages) ; etc.

Nous avons repéré deux campagnes qui reprennent les mêmes slogans mais dont les visuels (et la stratégie associée) sont différents. La campagne de FOST Plus met en situation des exemples de produits présents dans le quotidien composés à partir de matériaux recyclés : un vélo, un sac de couchage ou des couvertures de livre sont représentés. La campagne de la Communauté d’agglomération de Nice est plus décalée : le vélo et le pull sont seulement suggérés (empilement de canettes ou de bouteilles plastiques).

Éco Emballages FOST Plus (Belgique)
Nice Côte d’Azur Publishers National Environment Bureau Limited (Australie)

Un travail d’équipe

Certains annonceurs mettent l’accent sur le fait que le tri sélectif est un véritable travail d’équipe : il ne porte ses fruits qu’à partir du moment où de nombreux ménages s’y attachent. "Le tri, tous ensemble !" (Chambéry Métropole) ; "Je trie, tu tries, il trie, nous recyclons" "Plus on est de fous, plus on trie" (Mairie de Paris) ; "Les vieux chiens ont appris de nouveaux tours... et nous aussi. Ces 15 dernières années, le taux de recyclage des journaux australiens est passé de 28% à 74% [...]" ; etc.

Chambéry Métropole
Publishers National Environment Bureau Limited (Australie)
Scottish Waste Awareness Group (Écosse)

Un geste nécessaire pour l’environnement

L’argument reliant le tri sélectif à la protection de l’environnement revient assez fréquemment : "Le tri, faisons un geste pour l’environnement" (Nice Côte d’Azur) ; "Le tri, ça fait du bien à mon environnement" (Éco-Emballages), "Jette, Recycle ! Montre l’exemple. Protège notre environnement !" (Southeastern Public Service Authority) ; etc.

Parfois, ce sont des aspects précis de la protection de l’environnement qui sont mis en avant :

  • les économies d’énergies : "Le recyclage n’est peut-être pas à la "une" tous les jours mais il est toujours en première ligne pour les économies d’énergie." (Publishers National Environment Bureau Limited) ;
  • ou la protection des forêts "Grâce à vous, notre papier ne pousse pas uniquement sur les arbres." (Publishers National Environment Bureau Limited).
Éco Emballages Publishers National Environment Bureau Limited (Australie)
Publishers National Environment Bureau Limited (Australie) Southeastern Public Service Authority (USA)

Un engagement citoyen

Quelques productions insistent sur l’engagement citoyen que représente le geste de tri sélectif : "Je trie les emballages ménagers, je signe pour ma ville." (Ville de Montreuil) ; "Il y a les méchants et les gens qui trient" (Mairie de Paris) ; "Bordeaux, je l’aime, je la respecte !" "Mes ordures, je trie et je jette !" (Mairie de Bordeaux)...

Ville de Montreuil

Une action pour les générations futures

Enfin, nous avons identifié un annonceur, la communauté d’agglomération de Chambéry, qui souligne la portée intergénérationnelle du tri sélectif : "Trier, c’est préserver la planète pour ceux qu’on aime", "On trie ou je crie !", "Je trie parce qu’il le vaut bien !" (Chambéry Métropole).

Chambéry Métropole
Chambéry Métropole

1 Message

  • Des arguments pour le tri 20 mai 2011 16:35, par Mathieu JAHNICH

    Cette analyse a été réalisée en 2005. Si les arguments présentés restent d’actualité, il convient d’en ajouter un nouveau : celui de la beauté du geste, de l’élégance associée au geste de tri. La campagne EcoFolio 2010 « Trier ce n’est pas qu’une mode », diffusée dans la presse féminine, en est un bel exemple (voir la campagne sur The Greenwasher’s Blog) .

Qu’est-ce que Sircome ? | About Sircome | Contact : Mathieu JAHNICH | Informations légales | Plan du site | rss twitter twitter rss