Greenpeace fait plier Nestlé

186

Le 17 mars dernier, Greenpeace lançait une campagne choc contre Nestlé et contre l’utilisation d’huile de palme indonésienne. En effet, les barres chocolatées Kit Kat contiennent de l’huile de palme fournie par des entreprises qui détruisent les forêts tropicales indonésiennes, accélérant les changements climatiques, menaçant les populations locales et participant à l’extinction des orangs-outangs.

La seule arme de cette campagne était une vidéo liant de manière provocante la barre chocolatée à la disparition des orangs-outans : parodiant la publicité, un jeune employé « fait une pause », ouvre un paquet de Kit Kat, en sort une barre chocolatée et croque dedans… La barre était en réalité un doigt d’orang-outang et le sang gicle ! Le message final est direct : « Nestlé, non à l’huile de palme issue de la déforestation tropicale ».

Le groupe alimentaire suisse a réagi dès le lendemain en annonçant la suspension de ses contrats avec le premier producteur indonésien d’huile de palme (Smart) et en s’engageant à « utiliser uniquement de l’huile de palme certifiée d’ici à 2015, lorsque les quantités suffisantes seront disponibles ».

Deux mois plus tard, le géant de l’agro-alimentaire annonçait dans un communiqué qu’il n’utiliserait plus de produits issus de la déforestation tropicale. « Nous nous réjouissons que Nestlé s’engage à cesser de contribuer à la déforestation, déclare Jérôme Frignet, chargé de campagne Forêt pour Greenpeace sur le site de l’ONG. Depuis le début de notre campagne, des centaines de milliers de personnes ont contacté Nestlé pour lui demander de ne plus acheter de produits liés à la destruction des forêts tropicales. Greenpeace va suivre ce processus de près et faire pression pour que le plan de Nestlé soit mis en œuvre rapidement »

Pour en savoir plus sur cette campagne : www.greenpeace.org/kitkat

|201003_greenpeace_kitkat_newsletter.jpg|
||

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

19 − 2 =