[]
 
rss twitter twitter rss
sircome
15 octobre 2013

L’avenir pour énergie : Areva sort de son silence

Trois ans après Fukushima, Areva reprend la parole pour « positionner Areva comme acteur incontournable dans la transition énergétique » avec une communication qui se veut « factuelle, authentique et fidèle à [ses] métiers ». Un exercice délicat.

Rappelez-vous, c’était en 2011, le géant de l’énergie nucléaire Areva nous présentait son « épopée de l’énergie », campagne retirée en vitesse à cause de la catastrophe de Fukushima. Depuis, silence radio.

Jusqu’à aujourd’hui. Le groupe reprend la parole à travers une série de cinq visuels signés Havas Paris qui mettent en scène « les grands chantiers et projets du groupe : l’emploi, la sûreté, les énergies renouvelables, l’innovation et le développement international ».

« Dotée d’une nouvelle signature, « L’avenir pour énergie », cette campagne a pour but de positionner Areva comme acteur incontournable dans la transition énergétique qui s’annonce. » peut-on lire dans la newsletter Stratégies du 15 octobre.

Sur le site web du groupe, le directeur de la communication explique :

« Avec cette première prise de parole publicitaire depuis trois ans, nous souhaitons donner des preuves concrètes de la contribution d’AREVA au modèle énergétique de demain, valoriser notre industrie aux yeux de nos concitoyens, montrer la réalité des métiers et des expertises de nos collaborateurs. Notre communication est factuelle, authentique et fidèle à nos métiers. »

Alors, que vous inspire cette campagne ? Un poids-lourd de l’énergie nucléaire peut-il se présenter comme un véritable et sincère « acteur de la transition énergétique » ?

Areva - L'avenir pour énergie - Emploi Areva - L'avenir pour énergie - Sûreté Areva - L'avenir pour énergie - Énergies renouvelables Areva - L'avenir pour énergie - Innovation Areva - L'avenir pour énergie - Développement international

2 Messages de forum

  • L’avenir pour énergie : Areva sort de son silence 21 octobre 2013 09:13, par Sylvain ROUSSEAU

    l’avenir avec areva c’est des tonnes de déchets non retraités laissé a nos enfants dans des endroits qui seront de plus en plus dangereux car sans contrôles possible et sans expertises valables. l’avenir avec eux sera nucléaire.... avec son cortège de masques et de combinaisons anti radiations dans des bunkers pour les élites dans le meilleurs des cas ! que d’énergie et d’argent dépenser pour exterminer les humains de cette planète... avec moitié moins, c’est la faim et l’accès a l’énergie propre pour tous qui serait effective. les réseaux de distribution serait toujours en place : c’est le mode de production (et d’extraction) qui pose problème. l’avenir nous dira, et nous dit déjà avec Fukushima, que l’exploitation de l’atome est un crime contre l’humanité.

  • L’avenir pour énergie : Areva sort de son silence 21 octobre 2013 11:01, par Yonnel Poivre-Le Lohé

    Greenwashing, évidemment, mais pas seulement. La prise de risque est encore plus forte que pour la campagne précédente. Les leçons n’en ont-elles pas été tirées ?

    Le message "L’avenir pour l’énergie, c’est s’engager au service de la sûreté de 250 réacteurs dans le monde" est particulièrement en cause : la prochaine catastrophe nucléaire (dont on peut espérer qu’elle n’arrive jamais, mais hélas le risque est élevé) donnera à cette hyperpromesse un goût assez particulier... que l’accident arrive dans une centrale gérée par Areva ou par un autre exploitant. On ressortira alors des placards cette campagne, pour tomber à bras raccourcis sur Areva. Et ce sera mérité.

    Autre message abusif, le coup des "46 000 collaborateurs dans un même esprit d’innovation" est assez culotté. Areva est connu pour son recours massif à la sous-traitance, dans certain cas autour de la moitié du personnel. Tout le monde n’est visiblement pas dans le même esprit !

    Passons sur la promotion des éoliennes alors que l’on fait quasi-uniquement du nucléaire, c’est l’exemple le plus évident.

    Communication "factuelle" ? Elle ne l’est pas, puisqu’elle concerne la plupart du temps des résultats qui seront (ou pas) réalisés dans l’avenir. "Authentique et fidèle à nos métiers" ? Pas plus, puisque cachant des réalités importantes et à l’opposé des messages promus. Carton rouge à l’annonceur et à l’agence pour cet exemple incroyable de communication mensongère.

    (Le lien vers la newsletter Stratégies est inactif...)

Qu’est-ce que Sircome ? | About Sircome | Contact : Mathieu JAHNICH | Informations légales | Plan du site | rss twitter twitter rss