[]
 
rss twitter twitter rss
sircome
8 octobre 2011

L’empreinte écologique des piétons

L’histoire se déroule en Chine, sur des passages piétons réinventés par l’agence DDB locale pour la Fondation chinoise de protection de l’environnement. La chaussée est recouverte d’un revêtement blanc avec, au centre, un arbre dénudé. À chaque pas, les piétons laissent des empreintes vertes sur le sol comme autant de feuilles et l’arbre devient touffu. CQFD : le fait de marcher, plutôt que de rouler en voiture, a un impact positif sur l’environnement.

The green pedestrian crossing. More walking, less driving. Let us create a greener environment together.

Les automobiles émettent 40 % du monoxyde de carbone. D’après le ministère chinois du commerce, la Chine est maintenant le premier marché international de l’automobile avec 500 millions de véhicules sur les routes.
Sans aucun doute, cela a un impact considérable sur l’environnement. La Fondation chinoise de protection de l’environnement (China Environmental Protection Foundation) souhaitait mettre en place une stratégie visant à inciter les citoyens à s’engager pour l’environnement. Concrètement, les inciter à moins conduire et à marcher davantage.
Nous avons créé un dispositif publicitaire en pleine rue pour diffuser ce message.

Au niveau d’un carrefour très fréquenté à la fois par les voitures et les piétons, à la place du traditionnel passage, un immense revêtement blanc (12,6 x 7 m) orné d’un arbre dénudé est posé sur la chaussée. De part et d’autre du passage sont disposées deux zones imprégnées de peinture verte écolo à séchage rapide. Ainsi, à chaque pas, le piéton laisse des empreintes vertes sur le revêtement blanc et ce sont autant de feuilles qui apparaissent. Au fil du temps, l’arbre devient touffu. Finalement, ce dispositif fait « ressentir aux piétons qu’en marchant ils peuvent agir pour un meilleur environnement ».

Le « green pedestrian crossing » a été installé dans les sept rues principales de Shanghai puis au niveau de 132 rues dans 15 villes partout en Chine. Plus de 3 920 000 passants auraient participé. L’une de ces œuvres (l’arbre ainsi dessiné) a ensuite été exposée au musée de Shanghai.

Ce dispositif est à la fois simple, concret, surprenant, symbolique et poétique. Bravo !

Source : Sustainability conversations.

Qu’est-ce que Sircome ? | About Sircome | Contact : Mathieu JAHNICH | Informations légales | Plan du site | rss twitter twitter rss