[]
 
rss twitter twitter rss
sircome
27 mars 2014

La France photoshopée est dans l’air

Nouvelle signature (France is in the air), nouvelle campagne publicitaire pour Air France indique le magazine Stratégies : « Air France rompt avec ses précédentes sagas pour se repositionner sur un territoire de marque rapprochant l’entreprise de ses clients ».

L’un des visuels (cf. plus bas) représente un Airbus A380 survolant un beau jardin à la française. Je reconnais immédiatement le parc de Sceaux... enfin, presque !

Pour accentuer l’effet « piste d’atterrissage » et sûrement pour rendre le visuel « plus attractif », les graphistes ont transformé la perspective de la plaine des Quatre statues du parc de Sceaux :

  • suppression du bassin central,
  • remplacement de la terrasse située à gauche de l’image (pour ceux qui connaissent, celle qui donne sur le grand bassin) par un parterre symétrique,
  • suppression d’une haie circulaire à droite (de tilleuls de mémoire),
  • ajout d’une allée et de haies d’ifs au milieu de la plaine,
  • effacement de toute trace d’urbanisme en arrière plan...

Ce visuel résume bien l’esprit de la pub : transformer la réalité pour vendre du rêve. Peu importe que ce jardin ait été dessiné par André Le Nôtre en 1670. On retouche bien les lignes et le grain de peau des mannequins ! De telles pratiques participent à mon sens à la défiance du public vis-à-vis de la pub et de la com.

Par ailleurs, le visuel final présente des incohérences géométriques. La « piste » centrale semble être plane alors que les éléments situés à droite et à gauche montrent différents paliers. Ainsi, l’ombre projetée du fuselage de l’avion devrait présenter un décrochage (comme c’est le cas pour l’ombre de l’aile gauche). C’est toute la magie du travail de Le Nôtre : la perspective depuis le château donne l’impression que tous les éléments sont au même niveau alors qu’il en existe trois différents : le premier avec les broderies et les deux bassins, le second avec le bassin central et la terrasse, le troisième au fond avec la pelouse.

Bien sûr, les règles de l’ARPP autorisent « le recours à l’exagération évidente ou à des images de beauté stylisées qui ne sont pas censées être considérées de façon littérale [et] les techniques qui améliorent la beauté des images et qui sont indépendantes du produit ou des effets annoncés » (cf. lettre ARPP n°8).

Mais ce type de pratiques me pose question. Pas vous ?

L’affiche Air France

Une photo du (vrai) parc (© CG92/Willy Labre)

2 Messages de forum

  • La France photoshopée est dans l’air 31 mars 2014 12:06, par Phil2en1

    Le procédé pourait être discutable si la publicité en question n’était pas pour la compagnie aérienne Air France mais pour l’offisme du toursime du Parc de Sceaux. De plus, il n’est dit nul part dans la publicité que le visuel utuilisé est une vue du Parc de Sceaux. En conséquence, je ne vois pas où est le problème ni la tromperie. L’utilisation de photos retouchées pour exprimer un concept de communication est monnaie courante. C’est même tout l’art du publicitaire que de réussir à transformer la réalité afin de faire passer une idée.

    • La France photoshopée est dans l’air 31 mars 2014 16:30, par Mathieu JAHNICH

      Bonjour Philippe et bienvenue sur Sircome. Ah, mon analyse est sûrement biaisée par ma proximité géographique et affective avec ce parc ;-)

Qu’est-ce que Sircome ? | About Sircome | Contact : Mathieu JAHNICH | Informations légales | Plan du site | rss twitter twitter rss