[]
 
rss twitter twitter rss
sircome
30 janvier 2012

La déforestation détruit bien plus que des arbres

Cette campagne a été diffusée en décembre 2011 dans les rues de São Paulo, au Brésil, afin de sensibiliser les habitants aux enjeux de la déforestation. Les visuels démontrent que la forêt abrite « bien plus que des arbres » et qu’il faut la protéger (Much more than trees. Preserve). Elle a été conçue par l’agence Paz pour Só Ação Solidarity movement.

Toute la puissance de ces visuels tient au fait que les illustrations ont été gravées à la main sur de véritables feuilles, par l’artiste espagnol Lorenzo Durán.

Les compétences de cet artiste avaient déjà été mises à contribution pour la campagne « Plantons pour la planète » de l’UNEP (visuels ci-après, agence Legas Delaney). Le message était « Chaque feuille capte du CO2 » (Every leaf traps CO2).

Dans ces deux cas, le lien entre le support utilisé (une feuille d’arbre) et le message à faire passer (protéger la forêt / planter des arbres) fait sens. Ce qui n’est pas le cas avec ce troisième exemple : l’affiche pour les 18es Olympiades INESPO. De surcroît, dans ce dernier cas, Photoshop ne peut rivaliser avec la dextérité d’un artiste et les défauts naturels d’une vraie feuille.

Les visuels de la campagne Much more than trees

Les visuels de la campagne Plant for the Planet

Le visuel de l’événement 18th International Environmental Project Olympiad

Source : www.ads-ngo.com

2 Messages de forum

  • La déforestation détruit bien plus que des arbres 12 février 2012 11:57, par Marième

    Bonjour Mathieu,

    Je ne connaissais pas cet artiste, l’œuvre est vraiment délicate ! Une campagne de communication très originale et qui illustre bien les enjeux de la déforestation. Cela nous change des rhétoriques moralisatrices que l’on voit d’habitude (je pense au cas Greenpeace/Nestlé ). Ils sont vraiment créatifs ces brésiliens. Un grand bravo à eux !

    • La déforestation détruit bien plus que des arbres 12 février 2012 13:12, par Mathieu JAHNICH

      Bonjour Marième, oui, « délicat » est bien le mot pour décrire le travail de cet artiste. Je ne l’ai pas précisé mais les œuvres originales ont été exposées dans certains lieux publics. Je suis bien d’accord avec toi, cela change de ce que l’on voit d’habitude sur ce thème et cela fait du bien ! Mathieu

Qu’est-ce que Sircome ? | About Sircome | Contact : Mathieu JAHNICH | Informations légales | Plan du site | rss twitter twitter rss