[]
 
rss twitter twitter rss
sircome
7 février 2008

La perception de l’effet de serre par les Français

Pour la huitième année consécutive, l’ADEME a mesuré la perception de l’effet de serre par les Français. Depuis 2000, une enquête annuelle relative à la perception de l’effet de serre est administrée pour l’ADEME par l’institut ISL auprès d’un échantillon représentatif de la population française de plus de 15 ans. La lettre L’Ademe & vous, du 7 février 2008, présente les principaux résultats de la dernière enquête réalisée en juin 2007, analysée par Daniel Boy, chercheur au Cevipof.

Les principaux résultats sont les suivants :

  • 33% des personnes sondées considèrent le problème du réchauffement climatique comme une priorité environnementale.
  • 71% des ménages interrogés en 2007 estiment que le chauffage des bâtiments contribue beaucoup à l’effet de serre, contre 39 % en 2000.
  • 61% des personnes interrogées estiment qu’à la suite du réchauffement climatique, les conditions de vie deviendront extrêmement pénibles.
  • seulement 20% des personnes interrogées sont favorables à l’augmentation du prix des carburants…
  • …mais 75% des personnes interrogées sont favorables à l’instauration d’une taxe sur les véhicules fortement consommateurs.

Voici la conclusion de cette enquête : « Indéniablement, la sensibilité environnementale va croissante dans l’opinion publique et ce qui est nouveau pour l’année 2007, c’est le rythme de progression de cette sensibilité, très important, et la place prépondérante qu’y occupe le changement climatique.

Les Français identifient très clairement et depuis longtemps le transport comme cause d’accroissement de l’effet de serre. Dans cette logique, ils accepteraient volontiers, et de plus en plus nettement, que soient taxés les véhicules les plus polluants. En revanche, l’augmentation du prix des carburants ne rencontre l’adhésion que d’un cinquième des personnes interrogées. Cela tient notamment au fait que beaucoup d’entre elles considèrent qu’elles subissent leur mode de déplacement, alors qu’elles ont le choix du modèle de leur voiture.

Dans le domaine du bâtiment et concernant l’impact des consommations des ménages dans leur logement, les résultats montrent combien la prise de conscience est croissante, ce qui devrait aller de pair avec une acceptabilité grandissante des mesures réglementaires. D’autant que dans le cadre du Grenelle, des dispositifs incitatifs tels que les éco-prêts à taux zéro ou le crédit d’impôt sont en voie d’être mis en place ou renforcés, autant d’atouts pour transformer la sensibilité acquise en actes concrets. »

Qu’est-ce que Sircome ? | About Sircome | Contact : Mathieu JAHNICH | Informations légales | Plan du site | rss twitter twitter rss