Motivés pour moins conduire

212

En septembre 2010, la ville de Boulder (Colorado, USA) a fait le choix de lancer un mouvement socialement engageant, progressif et amusant pour promouvoir un mode de vie pauvre en voiture. C’est la campagne « Driven to drive less », symbolisée par une voiture sur le dos, une voiture foudroyée. J’adore !

Au pied des Montagnes Rocheuses, Boulder est une ville réputée pour sa qualité de vie, son université, sa rue piétonne (rare aux USA) et le comportement exemplaire de ses habitants : ils prennent trois fois plus le bus, marchent deux fois plus et utilisent leur vélo vingt fois plus que la moyenne nationale.

Cependant, 50 000 personnes prennent toujours leur véhicule quotidiennement pour aller au travail. Les responsables de la ville ont sollicité l’agence Sukle (déjà citée ici et ) pour faire bouger les choses. Résultat : un « jeu » (je reprends le terme employé par les concepteurs de la campagne) qui encourage les habitants à laisser la voiture au garage au moins un jour par semaine. « Les participants accordent un jour de repos à leur voiture et utilisent n’importe quel autre moyen de transport pour se déplacer que ce soit le bus, le vélo, la marche à pied, le covoiturage ou la diligence ».

Ainsi, la campagne « Motivés pour moins conduire » vise à changer le regard que portent les citoyens sur les transports alternatifs. Les organisateurs souhaitent prouver qu’on peut se passer de la voiture, avoir du plaisir et faire de belles rencontres. Alors qu’ils auraient pu demander aux habitants de laisser tomber leur voiture toute une semaine voire un mois complet, ils sont persuadés qu’un engagement initial plus accessible (un jour par semaine) provoquera une participation bien plus large. « Un jour par semaine. C’est 14,3 % d’embouteillages, de pollution et de fureur automobile en moins. Et c’est 14,3 % de liberté en plus. » Ainsi, se rendre à Boulder sans voiture devrait devenir la nouvelle norme.

Pour diffuser la bonne parole, la campagne est présente sur de nombreux fronts : un site web plein de ressources pour les sans-voitures, une communauté en ligne, des événements sociaux pour les membres, des supports imprimés et non conventionnels (opérations de street-marketing avec une voiture posée sur le toit, les roues en l’air, pour attirer l’attention), des partenaires qui offrent des cadeaux aux membres…

Des expressions familières et marrantes ont été utilisées. Elles sont parfois difficiles à traduire en français, mais je me lance quand même : « Faites vos 14,3 % » (Do your 14.3%), « C’est comme sortir sans sous-vêtements, mais avec les voitures » (It’s like going commando but with cars), « Faites mieux que vos amis végétariens » (Out environmental your vegan friends), « Les voitures, ça craint » (Cars shmars)…

Ces slogans sont complétés des mentions explicatives suivantes : « Laissez votre voiture au garage un jour par semaine », autrement dit « Un jour par semaine, rangez-vous des voitures », et « Rejoignez le mouvement, rencontrez d’autres sans-voitures sur le site DrivenToDriveLess.com ».

Les premiers résultats publiés en novembre étaient encourageants : 249 participants actifs laissant leur voiture au garage au moins un jour par semaine, 1661 jours économisés correspondant à 40 093 km non parcourus, en trois mois. Un nouveau bilan devrait être publié très prochainement. À suivre !

Pour en savoir plus : www.driventodriveless.com.

ddl_14percent.jpg
ddl_commando.jpg
ddl_vegan.jpg
ddl_poster.jpg
driventodriveless_tshirts.jpg
ddl_ambient.jpg
ddl.jpg
ddl_web.jpg

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

douze − 1 =