Que connaissez-vous des pesticides ?

280

En février 2005, l’Union des Industrie pour la Protection des Plantes (UIPP) lance une campagne de communication dans quelques grands magazines hebdomadaires. « Nous voulons expliquer au grand public ce que sont les pesticides. C’est une démarche de transparence », explique le directeur Général de l’UIPP. Ces publicités présentent les pesticides comme étant « conçus pour protéger les plantes contre les maladies (…) dans le respect de la santé de l’homme et de son environnement ».

Voici ce que l’on peut lire en bas des visuels :
On les connait mal et pourtant les pesticides (ou produits phytosanitaires), utilisés selon les conditions d’emploi strictes et réglementées, contribuent à la production d’aliments sains et de récoltes régulières. Ils sont conçus pour protéger les cultures agricoles contre les maladies, les insectes nuisibles et les mauvaises herbes, dans le respect de la santé de l’homme et de son environnement.

Axée sur le dialogue et intitulée « Pesticides: on peut se poser des questions, on peut aussi y répondre », la campagne propose aux citoyens de se renseigner directement sur un site internet dédié ou via un numéro azur.

UIPP_Homme-4.jpg
UIPP_Femme.jpg

La riposte des associations

Choquée par cette publicité, l’association Eau & Rivières de Bretagne diffuse une contre-pub percutante : le cuisinier a enfilé son masque à gaz pour nous parler de « produits dangereux » et d’« entreprises irresponsables ».

L’UIPP est transformée en « Union des industries polluantes et prospères » et le texte en bas de page devient : « On les connait bien : les pesticides contribuent à la pollution de l’eau, de l’air et des sols, ils appauvrissent la biodiversité et contaminent les aliments. Ils sont conçus pour assurer la dépendance des agriculteurs et augmenter les profits des firmes agro-chimiques. »

Le site Internet indiqué en référence est celui de la Maison des consommations et de l’environnement, un collectif d’associations regroupées à Rennes pour « pour être une force de propositions, de contre-pouvoir sur tous les sujets qui touchent à la vie quotidienne et à l’environnement des particuliers. »

ERB_PasticheUIPP-4.jpg

Par ailleurs, l’UIPP a été assigné en référé devant le tribunal de Rennes par plusieurs associations de défense de l’environnement (MDRGF, Eau et Rivières de Bretagne, Euronat, Syndicat National des Apiculteurs et Le moulin de Marion) souhaitant le retrait de sa campagne de publicité.

Eaux et rivières de Bretagne réclame la suspension de la campagne publicitaire qu’elle juge mensongère et qui n’évoque selon elle « en aucune manière, la moindre précaution à prendre dans l’utilisation des pesticides de synthèse ». Quant au Mouvement pour les droits et le respect des générations futures, il dénoncé « le mensonge fondateur de l’UIPP » : « on est condamné à manger de la chimie, par le biais des produits chimiques utilisés dans l’agriculture. »

Finalement, le juge des référés du tribunal de grande instance de Rennes a rejeté les demandes des associations et la campagne a suivi son cours.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

13 − quatre =