[]
 
rss twitter twitter rss
sircome
25 août 2011

Voiture électrique : zéro pointé

« 100 % électrique. 0 % d’émission », c’est ce que nous promettent Renault (avec sa gamme Z.E.) et Nissan (avec la Leaf) dans leurs campagnes de publicité. Ainsi, une nouvelle révolution technologique vient de voir le jour et nous libère de la vilaine pollution. L’esprit tranquille, nous pouvons poursuivre notre dépendance à l’automobile et rouler toujours davantage. Aux USA, Nissan a mis le paquet côté clichés : ours polaire, banquise, femme enceinte, enfants... Amazing !

Renault Zéro Émission

« C’est ma Terre » : le mini-programme immanquable sur TF1 juste avant la météo, sponsorisé par Renault, avec Ellen Mac Arthur au générique et un individu qui présente un éco-geste. Et bien, depuis plusieurs mois, le label ECO² est passé à la trappe : zoom sur la nouvelle gamme Z.E. C’est un signe qui ne trompe pas, Renault mise beaucoup sur ces « véhicules électriques accessibles à tous ».

En mai 2011, le constructeur au losange a diffusé un spot intitulé « La vie électrique », « mêlant humour et pédagogie », dans lequel on découvre plusieurs situations du quotidien où l’électricité semble avoir disparu : rasoir, sèche-cheveux, photocopieuse, ordinateur, distributeur automatique, terminal de paiement par carte bleue... Toutes ces machines sont équipées de moteurs thermiques et dégagent moult volutes de fumée. « Vous êtes déjà passé à l’électrique pour beaucoup de choses. Alors pourquoi pas pour voyager ? Renault Z.E. 100 % électrique. 0 % d’émission. »

Merci Renault, mais je ne t’ai pas attendu pour passer à l’électrique pour voyager, et je ne suis pas le seul ! Le TGV, le tramway et le vélo à assitance électrique, tu connais ? On pourrait changer la fin de la pub et remplacer avantageusement la voiture par l’un de ces trois moyens de transport, bien plus responsables.

Deuxième remarque, plus fondamentale, quelle hypocrisie de ne compter que les émissions lors de l’usage de l’automobile. Les pro-nucléaires disent la même chose pour les centrales ! Quid des émissions en amont, lors de la fabrication des voitures ? Et ensuite, il faut bien les recharger, certainement le soir en rentrant du travail, au moment où tout le monde allume sa télévision et tous les autres appareils gourmands en énergie... Bref, au moment où les centrales nucléaires tournent à bloc et qu’il faut faire appel aux centrales thermiques d’appoint pour répondre au pic de demande. Bonjour les émissions supplémentaires. Conclusion : le bilan global de ces véhicules est loin d’être neutre !

Enfin, pour rigoler, visionnez ce film qui retrace l’histoire de l’automobile selon Renault. D’abord, c’est toujours marrant de regarder les pubs d’antan, de se remémorer à quoi ressemblaient la vie, les voitures et les gens. Ensuite, ce qui est risible, c’est la conclusion du film, sur les images des véhicules Z.E. : « Il est temps de faire avancer à nouveau l’automobile dans le sens de l’homme, dans le sens de la vie ».

Le bon sens, c’est moins de voitures, qu’elles soient thermiques, hybrides ou électriques... Mais comment Renault pourrait-il tenir ce discours ?

Vous vous en doutez, cette campagne de Renault n’a pas laissé les associations de marbre. L’une d’entre-elles, Agir pour l’environnement, a même mis en ligne un site Internet de contre-attaque www.renault-ze.fr dont le but est « de dénoncer l’opération de blanchiment écologique mis en œuvre par le constructeur automobile français ». Voici le communiqué de presse diffusé fin 2009 :

Paris, le 26 novembre 2009 : Alors que Renault organise ce jour une série d’essais à l’attention de la presse (alias le ZE.shooting dynamique...) visant à promouvoir sa nouvelle gamme de voitures électriques dite Zéro Emission, l’association Agir pour l’Environnement met en ligne un site internet www.renault-ze.fr dont le but est de dénoncer l’opération de blanchiment écologique mis en œuvre par le constructeur automobile français. Un argumentaire fiable et précis est ainsi mis en ligne sur ce site associatif.

La crise qui frappe le secteur automobile amène certains constructeurs à privilégier des slogans qui fleurent bon la publicité mensongère. En laissant penser qu’une voiture électrique serait (par essence) sans émission de gaz à effet de serre, Renault semble tenter d’occulter le bilan carbone lié à la construction du véhicule et celui induit par la production de l’électricité, qui selon les heures peut s’avérer extrêmement carbonée. Pour l’association, à l’approche de Copenhague, l’excellence climatique semble se résumer à des simples arguments mensongers.

Dans une étude datée de juillet 2009 intitulée « Les transports électriques en France », l’Ademe considère pourtant que « concernant les émissions de CO2, les véhicules particuliers électriques ne présentent pas un bilan global, « du puits à la roue », systématiquement à leur avantage par rapport aux autres modes de transport, notamment par rapport au véhicule thermique. »

De plus, dans les scénarios les plus optimistes, les véhicules électriques, dont le bilan carbone est loin d’être positif, ne représenteront que 3% du parc automobile hexagonal en 2020... Renault tente de faire passer un véhicule de niche réservé aux déplacements urbains pour une révolution écologique. L’urgence climatique mérite mieux que des faux-semblants.

Dans le cadre de cette opération de greenwashing, Agir pour l’Environnement diffuse aujourd’hui, à l’attention de la presse appelée à tester ce véhicule automobile, un modèle de lunettes conçu pour verdir artificiellement cette gamme dite Zéro Emission, bien loin d’être sans émission de CO2. Cette paire de lunettes peut également verdir tout ou partie du Koléos, des projets de circuit de Formule 1 et autres projets d’infrastructures climaticides...

Nissan Leaf

Déjà, il fallait oser appeler une voiture « feuille », mais ce n’est qu’un aperçu de l’épaisseur de la couche de peinture verte qui recouvre la publicité autour de ce modèle. Aux USA, les campagnes se succèdent, plus green les unes que les autres. Difficile de faire mieux, tous les clichés sont là.

  • Septembre 2010, « L’ours polaire ». Constatant la diminution de son espace vital, un ours polaire esseulé fait un long voyage pour aller remercier quelqu’un qui agit concrètement pour lutter contre le réchauffement climatique... un heureux utilisateur d’une Nissan Leaf !
  • Avril 2011, « La valeur du zéro » (avril 2011). Le film nous propose une succession de belles images du chiffre zéro (au tableau, sur un écran, un compteur...) ou de formes rondes naturelles (ventre de femme enceinte, pupille, cratère, trou dans la banquise, kiwi coupé en deux...) ou artificielles (manège d’enfants, roue de vélo, plaque d’égout, flaque, tuyau, pot d’échappement...). Le discours est le suivant : « Quelle est la valeur de zéro ? Est-ce rien ? Imaginez zéro dépendance vis-à-vis du pétrole étranger. Zéro polluants dans l’environnement. Zéro déplétion de la couche d’ozone. [1] Nous avons conçu une voiture, inspirée par le zéro. Parce que zéro vaut beaucoup plus que rien. Zéro est tout. Zéro essence, 100 % électrique. Nissan Leaf, innovation pour la planète, innovation pour tous ».

En France, je n’ai pas repéré de campagnes TV. Sur le site du constructeur, l’argumentaire est développé autour du mantra « 100 % électrique. 0 % d’émission ». Et c’est déjà pas mal !

Notes

[1] C’est significatif que le problème de la couche d’ozone soit mentionné et pas celui du climat. Comme si le problème n’existait pas pour Nissan et pour ses clients. De surcroît, ce ne sont pas les émissions de CO2 qui impactent directement l’ozone stratosphérique mais celles de CFC et HFC.

1 Message

  • Voiture électrique : zéro pointé 6 mars 2013 21:47, par Mathieu JAHNICH

    Voici une information intéressante en lien avec ces campagnes zéro émission des véhicules électriques : En tenant compte de la manière dont l’énergie électrique est fabriquée, une équipe de chercheurs américains vient de calculer qu’une voiture électrique émettrait en moyenne 93 g de CO2 par km en France (merci le nucléaire) et plus de 200 aux USA . Pas zéro donc !

    Lire l’article complet sur le site de France Info

Qu’est-ce que Sircome ? | About Sircome | Contact : Mathieu JAHNICH | Informations légales | Plan du site | rss twitter twitter rss