Aimons les aliments et arrêtons le gâchis

126

Cette année, du 20 au 28 novembre, la Semaine de la réduction des déchets s’est focalisée sur le gaspillage alimentaire qui recouvre des enjeux sociaux, environnementaux et économiques étroitement liés. Les chiffres issus de la dernière enquête Ademe (2010) sur la composition des ordures ménagères et assimilées sont frappants. Chaque année, chaque français gâche 20 kg d’aliments :

  • 7 kg d’aliments non entamés et encore emballés ;
  • 13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abîmés et non consommés.

La nouvelle vague de la campagne sensibilise donc le grand public au gaspillage alimentaire et l’invite à se rendre sur le site reduisonsnosdechets.fr. Sur le site, une nouvelle rubrique a été créée et propose de nombreux conseils pratiques, classés en quatre catégories :

  • J’achète malin
  • Je cuisine astucieux
  • Je conserve bien les aliments
  • J’accommode les restes

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le dossier de presse de présentation de cette campagne.

Dechets-accueil.jpg
Dechets_stop1.jpg
Dechets_stop2.jpg
Dechets_stop3.jpg
Dechets_stop4.jpg
Dechets_stop5.jpg

Love food, hate waste

love-food-hate-waste_logo.jpgOutre-Manche, une autre campagne (lancée dès 2008) porte sur ce même thème, avec trois différences majeures :

  • elle incite à ne pas gaspiller (« hate waste », littéralement « détester le gaspillage ») mais surtout à aimer la nourriture (« love food ») : ce « positivisme » est très important !
  • elle est soutenue par de nombreux chefs et figures médiatiques qui témoignent et donnent des astuces et des recettes (comme si l’on demandait à Maïté, Jean-Pierre Coffe ou Cyril Lignac de s’investir dans la campagne française) ;
  • les visuels ne manquent pas d’humour, en associant un fruit ou un légume avec la tête d’une personne !

Elle est orchestrée par WRAP (Waste & Resources Action Programme), un organisme financé par les gouvernements anglais, écossais, gallois et nord-irlandais dont l’un des objectifs est d’aider les individus et les entreprises privées et publiques à réduire leurs déchets et l’usage de matières premières.

Pour en savoir plus : www.lovefoodhatewaste.com.

love-food-hate-waste1.jpg
love-food-hate-waste2.jpg
love-food-hate-waste3.jpg
love-food-hate-waste4.jpg
love-food-hate-waste5.jpg
love-food-hate-waste6.jpg
love-food-hate-waste7.jpg


Documents joints

Dossier de presse de la campagne Gaspillage alimentaire – 15/11/2010 (PDF – 194.1 ko)


PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × cinq =