Greenwashing en cascade pour EDF

En assimilant un réacteur nucléaire à une cascade d’eau dans une insertion presse, le leader français de l’énergie commet un nouvel acte de greenwashing. Est-ce la perspective de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim qui le rend si peu respectueux des règles déontologiques de publicité responsable pourtant acceptées par l'ensemble de la profession ?

Comment dépasser le greenwashing ?

À l'occasion de la publication de la note rédigée par son groupe de travail sur le greenwashing, la Fabrique Ecologique vous invite à participer à son atelier co-écologique le mardi 10 mai à Paris.

Le greenwashing passé de mode ?

À lire dans 20 minutes : « Avec les prix Pinocchio, les internautes élisent les lauréats du greenwashing, un terme inventé il y a quelques années pour désigner les argumentaires écologiques destinés à faire vendre des produits qui ne le sont pas toujours. Mais aujourd’hui, les entreprises sont devenues plus prudentes, estime Mathieu Jahnich... »

Le greenwashing pour corriger l’image d’Airbnb ?

Alors que son nouveau logo est la risée des internautes, Airbnb se présente comme « une manière écologique de voyager ». Les résultats de l'étude sont intéressants mais l'absence de précisions sur la méthodologie utilisée est dommageable. De surcroît, Airbnb occulte l'impact des déplacements longue distance indispensables pour rejoindre les destinations favorites des voyageurs.

Créées par la nature, protégées par l’Homme

Pour la première fois, Danone lance une campagne commune pour quatre de ses marques d'eau minérale : Evian, Volvic, Badoit et La Salvetat. Partant...

Hase vous fait du bien à la planète aussi  !

Après Optic'2000, Maud Fontenoy fait la pub de Hase : un nouveau cas flagrant de greenwashing. De surcroît, les récentes prises de positions de l'ex-navigatrice (en faveur des gaz de schiste, « ras-le-bol des écolos ») et son entrée probable en politique soulignent la difficulté pour les marques de choisir un ambassadeur « durable » :-)

Daddy, et le monde est plus vert

La boîte de sucre en poudre Daddy est désormais composée à plus de 90 % de plastique végétal. La marque le fait savoir aux consommateurs à travers un nouvel emballage et une campagne d'affichage.

Une agriculture écologiquement intensive

Connaissez-vous les « sentinelles de la terre » ? Ces agriculteurs présentent leur projet intitulé « Nouvelle agriculture » au Salon de l'agriculture. Basé sur « l’agriculture écologiquement intensive », leur objectif est de produire plus et mieux avec moins. Un beau programme... de communication ? Un indice : toutes les expressions entre guillemets sont déposées...

Les voici, les écoïstes !

Les bobos à vélo sont dépassés. Voici les « écoïstes » qui roulent en... BMW. Ils vivent « plus consciemment », consomment « de manière plus réfléchie », pensent à la fois à leur propre intérêt et à celui des autres, utilisent leur cerveau (sic)... La marque l'avoue, cette belle campagne vise à donner bonne conscience aux possesseurs d'une BMW. Qu'elle soit électrique ou non d'ailleurs. Superbe exemple de greenwashing !

EDF : le progrès, il faut y croire pour le voir

Avec cette campagne au slogan attractif, « le progrès, il faut y croire pour le voir », EDF se présente comme un « producteur de progrès depuis toujours dans l'histoire des français » et se lance dans le brand content sur les thèmes du progrès et de l'innovation.

Articles récents