Chaque acte compte

510

Tel est le slogan mis en avant par la MAIF sur une courte vidéo sponsorisée sur Twitter. « Être #AssureurMilitant aujourd’hui, c’est… »

  • Lutter contre le gaspillage
  • Préférer l’épargne solidaire
  • Accélérer l’innovation française
  • Décarboner l’économie
  • Payer nos impôts en France
  • Militer pour l’accès au savoir
  • Soutenir le monde associatif
  • Réduire nos émissions de CO2

L’annonceur nous invite à nous rendre sur le site chaqueactecompte.fr pour « découvrir toutes [les] actions ».

Alors on y trouve effectivement un catalogue d’actions, rangées dans trois catégories : « une économie responsable », « une société solidaire » et « un numérique éthique ». Mais j’ai du mal à trouver des éléments concrets qui étayent chacun des arguments mis en avant.

Par exemple, on peut lire un entretien passionnant avec Flore Berligen, acteur de référence sur la lutte contre les déchets, intitulé « Délivrons-nous du gaspillage ! ». Oui, mais que fait concrètement la MAIF pour « Lutter contre le gaspillage » ? Je n’ai pas trouvé.

Je pense donc que cette campagne ne respecte pas la Recommandation développement durable de l’ARPP faute de donner les précisions suffisantes. Bref, il s’agit selon moi d’un cas de greenwashing.

PARTAGER

2 Commentaires

  1. Plus de deux mois, c’est long pour mettre à jour un billet de blog, alors que la marque elle même vous a apporté sa réponse à peine une heure après votre interpellation erronée sur Twitter…. Je me permets donc de partager le lien ici afin que vos quelques lecteurs puissent en bénéficier. Publier les (droits de) réponse, c’est en général assez poli . https://twitter.com/MAIF/status/1135492236106448896

  2. Bonjour et merci de ce commentaire. Je n’ai tout simplement pas vu passer la réponse de la MAIF sur mon compte Twitter, que je n’utilise que de manière épisodique.
    Sur le fond : les tweets apportent bien des précisions mais les contenus complémentaires ne sont pas tous disponibles sur le site de l’opération « chaqueactecompte.maif.fr », certains sont sur le site « entreprises.maif.fr ». Quand on visionne la vidéo, on est invité à aller sur ce site, pas à regarder tous les tweets ni tous les sites de la marque.
    Je persiste donc dans mon analyse : je ne doute pas de la véracité des actions et de la solidité des engagements de la MAIF, mais je trouve que les contenus qui étayent chaque argument de la vidéo ne sont pas assez facilement accessibles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit − 16 =