Environnement : une place modeste dans les JT

111

Les spécialistes de l’Ina ont décortiqué la place de l’environnement dans les journaux télévisés diffusés entre 2001 et 2010. Bilan : le thème y occupe une place modeste (4 % de l’offre totale). En 2010, ce sont les nouvelles relatives au climat et à la météo qui sont les plus nombreuses, devant la pollution puis, loin derrière, la biodiversité, la qualité de vie et l’énergie.

Le baromètre thématique des journaux télévisés de l’Ina du mois de juin 2011 (Ina STAT n°22) est consacré à la thématique environnementale. Concrètement, le contenu des journaux télévisés du soir des six principales chaînes françaises (TF1, France 2, France 3, Canal +, Arte et M6), diffusés entre 2001 et 2010, a été passé au peigne fin (mais déformé) de l’analyse statistique. En voici les principaux résultats et quelques interrogations.

Des hauts et des bas

En moyenne, 1300 sujets par an (soit 3,5 par jour) sont consacrés à l’environnement pour l’ensemble des JT du soir français. Sur dix ans, l’évolution est en dents de scie avec des pics pour les années 2003 (marée noire du Prestige), 2007 (pacte écologique, Grenelle de l’Environnement) et 2010 (marée noire dans le golfe du Mexique, vagues de froid en Europe et aux USA) suivis de creux en 2004 et 2008.

JT-nombre-sujets.jpg

Si on complète ces données par celles publiées en 2007 par le même organisme et remontant jusqu’en 1996, nous obtenons le graphique suivant sur 15 ans. La tendance à l’augmentation du nombre de sujets traités est nette (droite en rouge). Elle reflète bien la prise de conscience grandissante de la population.

JT-nombre-sujets-1996.jpg

L’environnement très loin derrière les sujets de société et l’international…

En 2010, la rubrique Environnement est à égalité avec la rubrique Faits divers et se place au 9e rang avec 4,7 % des sujets traités (1515 sujets). Elle est largement derrière les sujets de sociétés (20,5 % des sujets), l’international (13,6 %), les catastrophes (10,4 %).

Notons que les catastrophes naturelles (tremblements de terre, éruptions volcaniques, tempêtes et cyclones, tsunamis et inondations…) ne sont pas classées dans la rubrique Environnement. Pourtant, la description par les journalistes de ces événements, de leurs conséquences et des réponses apportées par les sociétés (impuissance et désorganisation ou entraide et cohésion sociale ?) sont autant de « visions de l’environnement » qui jouent un rôle dans la perception des rapports entre l’Homme et l’Environnement.

Dans cette même rubrique, la catastrophe naturelle la plus médiatisée ces dix dernières années a été le tsunami en Asie (1046 sujets) suivi par le tremblement de terre en Haïti (556 sujets), puis par la tempête Xynthia (336 sujets) et le cyclone Katrina (283 sujets).

JT-offre-globale.jpg

Climat et météo

Au sein de la rubrique Environnement, les sujets se répartissent dans les catégories suivantes (chiffres 2010) :

  • 40,6 % : climat (réchauffement, dérèglement) et météo (vagues de chaleur, de froid et autres intempéries en France et dans le monde).
  • 30,3 % : questions de pollution ou de dégâts écologiques causés par des catastrophes (marée noire dans le golfe du Mexique, coulée de boues toxiques en Hongrie).
  • 11,6 % : biodiversité et protection de la nature, de la flore et de la faune.
  • 8,8 % : impact de l’écologie dans la vie quotidienne (bonus-malus).
  • 5,9 % : questions liées à l’énergie.

Sur la base de ces résultats de 2010, les auteurs de l’étude concluent que « ce qui donne lieu à la plus grande médiatisation, c’est encore le temps qu’il fait ». Vous remarquerez qu’ils confondent météo et climat… comme tout le monde ?

Notons que 2010 étaient l’année de la biodiversité. 11,6 % du volume de nouvelles environnementales, cela paraît bien faible. Mais en l’absence de données concernant le volume de la rubrique associée les années précédentes, difficile d’en dire plus.

JT-typologie.jpg

Plus d’importance sur TF1

Avec en moyenne plus d’un sujet par jour en 2010, c‘est TF1 qui accorde le plus d’importance à la thématique environnementale. Elle représente 6,4 % de son JT. France 3, France 2 et M6 y accordent respectivement 4,7, 4,6 et 4,3 % de leurs journaux. On tombe à 3,7 et 3,2 % pour Canal + et Arte.

Gardons toutefois en tête que quantité et « qualité » ne vont pas toujours de pair. En effet, chaque chaîne adopte sa propre « stratégie discursive ». Ainsi, les visions du monde que nous proposent les journalistes de TF1 et de France 2 sont notablement différentes (cf. l’analyse qualitative des nouvelles diffusées en 2004 par TF1 et France 2, chapitre l’inaction collective à l’écran).


Documents joints

Ina – Baromètre thématique des JT – juin 2011 (PDF – 1.4 Mo)
Ina – Baromètre thématique spécial environnement – octobre 2007 (PDF – 215.9 ko)


PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

trois × 4 =