L’alerte à la pollution de l’air dans les médias

178

Depuis une semaine, plusieurs régions françaises sont frappées par un pic de pollution atmosphérique très intense. Dans les années 2000, l’alerte médiatique à la pollution se réduisait aux conséquences pratiques pour les automobilistes. Aujourd’hui, les médias se focalisent sur les conséquences sanitaires et les moyens de protéger la population sensible. Ils présentent aussi sous un nouveau jour les transports alternatifs à la voiture individuelle.

Le pic de pollution qui touche une trentaine de départements en France depuis plusieurs jours est inédit par l’intensité des concentrations en particules fines et par sa durée. Les autorités territoriales ont été poussées à prendre des mesures exceptionnelles comme la gratuité des transports publics et des vélos et autos en libre-service.

Le problème est à la une de tous les médias. Quelles sont les caractéristiques de l’alerte médiatique en 2014 ? Quelles sont les évolutions par rapport à 2000 ? Comment les expliquer et que traduisent-elles ?

Lire la suite sur Le Plus du Nouvel Observateur : « Pollution : entre 2000 et 2014, la voiture a fait place à l’humain dans les médias ».

NouvelObs-alerte-pollution.jpg

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

14 − cinq =