Le gaz vert est dans le pré

416

À l’occasion du salon de l’agriculture, GRDF a lancé une nouvelle campagne pour valoriser le biométhane, gaz produit à partir de matières organiques.

Alors que la précédente campagne était focalisée sur les nouvelles générations de chaudières (qui « marchent pour le climat« ), celle-ci se focalise sur le « gaz vert » et ses atouts : local, renouvelable et produit à partir de déchets organiques.

  • « Le gaz vert est dans le pré. Les déchets agricoles servent à produire un gaz vert : une énergie plus propre, locale et renouvelable. »
  • « Maintenant notre gaz est aussi produit à partir de bouses de vaches. Ça ne l’empêche pas d’être plus propre. »

GRDF en profite également pour valoriser l’engagement des agriculteurs impliqué dans la démarche, avec un brin d’humour :

  • « Pour créer de l’énergie plus verte, il faut savoir cultiver le changement »
  • « Pour avoir une énergie plus propre, il faut se salir les bottes »

Je constate l’effort de précision dans le vocabulaire utilisé (gaz « plus propre ») et de pédagogie sur les visuels et sur le site web dédié pour expliquer la nature, l’origine et les caractéristiques de cette énergie.

Ma seule critique concerne la vidéo pédagogique associée, où le gaz vert est décrit comme « propre » avec la mention « PROPRE LOCALE RENOUVELABLE » affichée en gros caractères. Dommage que la nuance ait disparu ici.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

10 + dix-neuf =