Le jeu des différences entre deux publicités

247

Voici deux publicités pour des produits de beauté similaires (lait pour le corps) publiées dans le même magazine, à quelques pages d’intervalle. Ce sont les mêmes visuels, à un détail près : le label. Le premier produit est certifié Cosmébio alors que l’autre arbore un label « fait maison ». On parie que la consommatrice lambda n’y verra que du feu ?

Voici les deux publicités publiées par Mixa et Nivea, pour un lait pour le corps, dans Psychologie magazine du mois de septembre 2011.

mixa_520.jpg
nivea_520.jpg

Les visuels sont quasiment identiques :

  • La belle blonde souriante en tenue légère qui pose sa tête sur ses genoux.
  • En haut, la marque en bleu.
  • L’image du flacon en bas en droite, avec des petites feuilles dessinées dessus pour rappeler le côté « nature » du produit.
  • Une accroche « Tout mon corps a la peau sensible. Ma solution, c’est Mixa Bio » et « Plus de naturel pour nourrir intensément la peau » (Nivéa).
  • Le BIO-baratin : « Mixa bio. Lait corps nutritif protecteur. De l’huile d’abricot bio pour nourrir la peau, du thé vert bio détoxifiant pour la ressourcer. Une grande efficacité pour la beauté et le confort des peaux sensibles » et « Lait nourrissant Pure & Natural. Réunies dans une texture riche et fondante au parfum frais, l’Huile d’Argan BIO et l’Huile de Jojoba BIO nourrissent la peau pour la rendre plus douce tout au long de la journée » (Nivéa).
  • La liste de ce que le produit ne contient pas (nouveau code de la pub) : « Sans paraben » et « Sans paraben, sans silicone, sans colorant, sans huile minérale ».
  • L’indispensable label… STOP. Différence significative ici puisque le premier produit est certifié Cosmébio (Mixa) alors que le second est affublé d’un label auto-décerné (Nivéa) « 95 % d’origine naturelle », vert et bleu avec une jolie feuille.

95 ou 98 % de composants d’origine naturelle, des labels des deux côtés, du BIO à gogo… Qui verra la différence ? Personne. Ces produits seront sûrement jugés équivalents. En rayon, le choix se fera sûrement sur le prix ou la relation tissée avec la marque…

Et pourtant, une certification représente bien plus qu’un tampon sur l’emballage, elle est la preuve d’un engagement des dirigeants, de l’implication des salariés et des prestataires, d’une démarche de transparence et d’ouverture (vis-à-vis de l’organisme certificateur et du public). Pour en savoir plus sur la charte Cosmébio, cliquer ici.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

10 − six =