Le palmarès 2011 des marques vertes

195

Encore une enquête sur la perception des consommateurs sur l’engagement environnemental des entreprises et des marques. Principaux résultats : près d’un Français sur deux se dit plus préoccupé par l’état de l’environnement que de celui de l’économie ; le coût reste le frein majeur à l’achat de produits verts ; plus qu’ailleurs, les Français se reposent sur les labels et les certifications pour évaluer le caractère écoresponsable d’un produit.

arton662

Cette étude, intitulée Green Brands 2011, a été réalisée/commanditée par :

  • Cohn & Wolfe, une agence internationale de relations publiques,
  • Landor Associates, un réseau mondial de consultants et designers,
  • Esty Environmental Partners, une société de conseil en environnement,
  • Penn Schoen Berland, une société de conseil et de recherche en marketing.

Les informations relatives à la méthodologie employée sont plutôt minimalistes : l’enquête est menée chaque année depuis 2006 simultanément dans huit pays (Allemagne, Brésil, Chine, États-Unis, France, Inde, Royaume-Uni et, depuis 2010, Australie), auprès d’un total de 9 022 personnes. Elle analyse la perception des consommateurs sur l’engagement environnemental des entreprises et des marques. J’aurais bien aimé en savoir plus : intitulé exact des questions en français et en anglais, modalités pratiques (face à face, téléphone ou internet ?), la prise en compte éventuelle de spécificités culturelles, le choix des marques citées… Mais bon, ne soyons pas trop difficiles !

Les principaux résultats de cette étude sont les suivants :

  • 47 % des Français sont plus préoccupés par l’état de l’environnement que par l’économie (contre 35 % en 2010).
  • 91 % des Français estiment que les produits verts sont plus onéreux que les produits traditionnels ; c’est le taux le plus élevé de l’ensemble des pays sondés.
  • Par conséquent, le prix reste le frein majeur à l’achat de produits verts (pour 78 % des Français) et 36 % refusent de dépenser davantage pour un produit vert.
  • Lors de leur décision d’achat d’un produit vert, plus que dans tout autre pays, les Français s’appuient à 66 % sur le packaging (labels et certifications notamment) pour évaluer le caractère vert d’un produit.
  • Concernant le classement des marques en France, Yves Rocher, L’Occitane et Veolia Environnement arrivent en tête.

Conclusion : les labels auto-décernés et les allégations environnementales ont de beaux jours devant eux.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × 4 =