L’Eau de Genève

1337

Après Rouen, Besançon ou Paris, Genève a lancé au printemps sa marque d’eau du robinet: L’« Eau de Genève », purement et simplement. Cette eau du robinet, « d’excellente qualité, équilibrée en sels minéraux, qui contribue au bien-être de chacun et à la préservation de l’environnement », a été promue auprès des Genevois via les Journées de l’eau (du 20 au 22 mars), la création d’une carafe « Eau de Genève » (habillée par Zep et vendue au profit d’une action humanitaire), un jeu concours pour les enfants…

Cette vaste opération de sensibilisation des Genevois à la qualité de l’eau du robinet est organisée par l’entreprise de droit public SIG (Services Industriels de Genève) : www.sig-ge.ch.

L’Eau de Genève, purement et simplement

2009_EauGeneve_affiche.jpg

Cette campagne a été lancée en partant du constat suivant :

  • 75 % des Genevois(es) ont plébiscité la nécessité de garder le monopole public sur l’eau de SIG lors de la votation en 2007
  • 95 % reconnaissent la qualité de leur eau du robinet et 80% sont satisfaits de son goût
  • mais, paradoxalement, ils ne sont que 50% à la boire quotidiennement…

SIG a donc décidé de valoriser l’eau du robinet auprès des Genevois, en détaillant ses bienfaits et son écobilan. L’objectif est clair : conforter les buveurs quotidiens d’eau du robinet et convaincre la deuxième moitié de la population de la boire.

Lors de la Journée de l’eau, une opération de sensibilisation a été organisée au cœur de Genève, place du Rhône. Dans une tente, un bar à eau fait face aux visiteurs :

  • Première étape : déguster en aveugle de trois verres remplis de Volvic, d’Evian et d’Eau de Genève. Résultat : entre 60 et 70 % ont repéré l’eau du robinet au milieu de l’échantillon, et pour une bonne partie d’entre eux, c’était leur préférée.
  • Deuxième étape : l’analyse qualité d’échantillons apportés par les visiteurs.
  • Troisième étape : l’écobilan et la comparaison avec des actes quotidiens. Ainsi, boire deux litres d’eau du robinet par jour durant une année revient à rouler deux kilomètres en voiture ; mais boire la même quantité d’une eau en bouteille importée d’Europe revient à rouler 2000 km !

Lire un descriptif de cette opération sur le site de la Tribune de Genève.

La carafe Eau de Genève

2009_EauGeneve_carafe.jpg

Cette action de sensibilisation se concrétise notamment par la création d’une carafe « Eau de Genève » dessinée par l’atelier de design Stojan+Voumard (Carouge). Elle a été habillée par le dessinateur genevois Zep qui prête son Titeuf pour l’occasion.

Ces carafes, tirées à 10 000 exemplaires, ont été vendues au public au prix de 20 francs suisses. SIG s’est engagé à reverser 100 % des bénéficesdes ventes (soit 5 francs suisses par bouteille) à l’association genevoise à but non lucratif H2O-Energies qui réalise une action de potabilisation de l’eau en installant un système de filtration au Kenya.

2009_EauGeneve_stickerKenya.jpg

Le jeu La Grande soif

Ce jeu est purement ludique, il s’agit d’aider le personnage à remplir, à l’aide de sa carafe, des personnes se présentant au comptoir [www.sig-ge.ch/_jeu3/la-grande-soif.lbl].

2009_EauGeneve_jeu.jpg
2009_EauGeneve_jeu2.jpg

Un autocollant

Un autocollant a été réalisé pour l’occasion :
2009_EauGeneve_visuel.jpg

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

treize + 17 =