Les déchets plastiques dans les océans

258

Aux Philippines, le WWF vient de lancer une campagne de sensibilisation à la pollution des eaux par les plastiques dont les visuels sont très esthétiques, bien loin du shockvertising. L’occasion pour nous de présenter d’autres campagnes sur ce thème.

WWF Philippines. 70 % des plastiques finissent dans la mer.

Le WWF estime que 70 % des plastiques utilisés aux Philippines finissent leur vie dans la mer. Pour sensibiliser la population, l’ONG vient de diffuser cette campagne où les coraux et anémones de mer sont faits en bouchons de bouteilles, en cuillères à café ou en touillettes… Les visuels sont fascinants et somptueux, à l’opposé des campagnes qui cherchent à provoquer le dégoût et la révolte. Seront-ils plus efficaces ?

WWF-70percent_1.jpg
WWF-70percent_2.jpg
WWF-70percent_3.jpg

Surfrider Foundation. Aidez-nous à garder la mer propre.

Voici une vision apocalyptique proposée par la Surfrider Foundation où la mer contient tellement de déchets plastiques qu’elle en devient solide à la surface… Une pauvre baleine s’échoue après avoir tenté de s’échapper. Le message : « Les plastiques tuent 1,5 million d’animaux marins chaque année ».

Surfrider Foundation – Europe. Aidez-nous à garder la mer propre.

C’est bien connu, les sacs plastiques dans l’eau ressemblent beaucoup à des méduses.

surfrider-meduses.jpg

Scuba Dogs. Faites que ceci devienne une espèce en danger.

Sur le même thème, voici une affiche diffusée par le club de plongée Scuba Dogs de Puerto Rico, très actif localement pour la protection du milieu marin. « Faites que ceci devienne une espèce en danger. Gardez nos plages propres. »

Scuba-dogs_Jellyfish.jpg

Sources de ces deux derniers visuels : www.sustainabilityconversations.com/…

Sea-Thos. Pollution.

Sea-Thos, la voix de l’océan est une fondation californienne de sensibilisation et d’éducation sur l’impact des activités humaines sur l’océan. Sur leur site web, le montage de photos et d’infographies est intéressant. Les photos montrent l’impact direct des déchets plastiques sur les animaux marins. Ça fait peur.

sea-thos-2.jpg
sea-thos2.jpg
sea-thos3.jpg
sea-thos4.jpg

Surfrider Foundation. Les océans ne sont pas les seuls à être en danger.

Autre campagne de la Surfrider Foundation qui va un peu plus loin : elle met en scène des cadavres humains et dresse un parallèle évident avec les photos précédentes, pour mieux démontrer que l’Homme est impacté par cette pollution marine. Le slogan : « Nos océans ne sont pas les seuls en danger ».

surfrider-in-danger-1.jpg
surfrider-in-danger-2.jpg

Greenpeace International. Trash vortex

L’approche de Greenpeace pour cette campagne est différente : collecter les déchets qui traînent dans l’eau (ici dans l’île de déchets du Pacifique nommée Trash Vortex) et les assembler sur la plage pour faire une jolie photo. Précision : le mot Trash est écrit avec des balles de golf.

greenpeace-trash-vortex.jpg

Centre pour les mammifères marins. Échoués sur le rivage : plastiques, vie marine et art.

Pour terminer, notons que le Centre pour les mammifères marins de Californie propose actuellement une exposition intitulée Washed Ashore: Plastics, Sea life and Art. Là aussi, les déchets sont ramassés, sur les plages cette fois, et sont ensuite transformés en œuvres d’art.

Chaque premier samedi du mois, les enfants sont invités à participer à l’atelier « Des déchets aux trésors » où ils pourront utiliser des déchets plastiques collectés sur les plages locales pour en faire des montages artistiques. Ils apprendront aussi la vie des mammifères marins et comment protéger les océans.

washed-ashore-1.jpg
washed-ashore-2.jpg
washed-ashore-3.jpg
washed-ashore-4.jpg

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

7 + un =