Les « Nouveaux Mondes » de Noé Conservation

118

En 2009, dans la vidéo de lancement de sa campagne « Évolution : Chapitre 2 », la Fondation Nicolas Hulot proposait aux Hommes de réserver leur place pour une planète paradisiaque nommée Terre 2. À l’opposé, l’association Noé Conservation a décidé de décrire l’enfer qui pourrait nous attendre sur une autre planète si, un jour, suite à la destruction de toutes nos ressources naturelles, nous devions quitter la Terre.

Lancée en mars 2010 à l’occasion de l’année de la biodiversité et conçue par la même agence (CLM BBDO), la campagne « Nouveaux Mondes » vise à « sensibiliser le public à la nécessité de protéger la biodiversité, assurance-vie de l’humanité. À travers 3 visuels impactants, traités dans un style BD et avec humour, et un slogan choc « Quand on devra aller vivre là-bas, faudra pas venir se plaindre », l’association rappelle que notre planète est unique. »

Alors que l’Homme impose sa dure loi sur la biodiversité terrienne, le rapport de force est inversé sur ces autres planètes imaginées par Noé Conservation… Cependant, le message n’est pas très clair si l’on n’a pas pris connaissance du communiqué de presse. De surcroît, aucune action concrète et positive n’est proposée au public qui peut se trouver désemparé devant ces affiches. Cette stratégie de la dramatisation et de la violence visuelle a montré toutes ses limites dans le cas des changements climatiques (cf. Communiquer sur le climat : les conseils de Futerra). Il est dommage de reproduire les mêmes erreurs sur le thème de la biodiversité.
201003_NoeConservation1.jpg201003_NoeConservation2.jpg201003_NoeConservation3.jpg


Documents joints

Noé Conservation – Communiqué de presse de la campagne « Nouveaux Mondes » (PDF – 429.9 ko)


PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

16 − 4 =