Ouvrez un grand cru

242

En réponse à la campagne « Ouvrez un grand cru » d’Eau de Paris, Contrex reprend l’expression « un bon cru » sur ses étiquettes. Un autre épisode de la bataille des eaux !

Nouveauté sur l’étiquette de Contrex : « Contrex, une source thermale découverte en 1760. Un bon cru n’est-ce pas ? »

grand-cru_contrex1.jpg
grand-cru_contrex2.jpg

L’usage de l’expression « bon cru » par la marque d’eau minérale n’est pas le fruit du hasard. Il s’agit selon moi d’une réponse directe à la campagne déployée depuis 2012 par Eau de Paris. Une preuve de plus de l’efficacité de la campagne « Ouvrez un grand cru » !

En 2012, Eau de Paris, accompagnée par l’agence Pixelis, a fait évoluer sa plateforme de marque afin « d’affirmer son positionnement en faveur d’une gestion publique de l’eau, réassurer sur la qualité et rappeler fort utilement le service de proximité offert par Eau de Paris aux Parisiens ».

La signature de la marque passe d’une dénomination administrative (« Service public de l’eau ») à la revendication d’un engagement citoyen (« L’eau. Un service public »). L’histoire à raconter est celle de l’instant de consommation (« Ouvrez un grand cru »). Et la campagne se déploie en média classique (métro, bus, radio) mais surtout en allant à la rencontre physique des parisiens à travers des stands d’information et de dégustation sur 14 marchés parisiens et dans certains lieux emblématiques de la capitale.

Résultats : notoriété spontanée multipliée par deux ; un quart des parisiens ont vu la campagne ; pour 91 % des personnes interrogées, la campagne construit la proximité de la marque.

Avec de telles campagnes en faveur de l’eau du robinet, les eaux en bouteille ont du souci à se faire !

Pour en savoir plus

grand-cru_eau-de-paris2.jpg

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

un × cinq =