Une campagne qui fait la pub de la pub

145

La société Mediatransports est une régie publicitaire spécialisée dans les transports publics et dans les gares, notamment à Paris. 

Elle défend son activité à travers une campagne d’affichage et sur les panneaux lumineux. Autrement dit, il s’agit d’une campagne d’affichage de promotion de l’affichage

  • Argument économique et social – « Nos affiches ne donnent pas du travail qu’à ceux qui les collent. Médiatransports emploie 500 personnes en France »
  • Argument sociétal – « Cette affiche / Cet écran vend parfois des choses qu’on ne peut pas acheter. Depuis 70 ans, Médiatransports donne de la visibilité aux associations engagées ».
  • Argument environnemental – « Cet affiche est la preuve qu’on peut être immobile et faire bouger les choses. Chaque année Médiatransports participe au développement de votre mobilité »  
  • Argument énergétique – « On pense toujours à éteindre la lumière quand on part. Chez Médiatransports, la performance énergétique des mobiliers est un critère de choix. En 10 ans, nous avons réduit de plus de 40% la consommation moyenne de nos écrans digitaux. »

Il est intéressant de voir comment un acteur de la publicité tente de contrecarrer les arguments des militants antipubs et plus largement des consommateurs responsables. La société évolue et la place de la publicité est de plus en plus questionnée.

Ces dernières années, la multiplication des écrans publicitaires provoque un effet de rejet. Nous nous étions habitués à tous ces panneaux publicitaires qui nous entourent, à faire « avec », à faire abstraction. Mais les écrans publicitaires attirent notre regard et captent notre attention. Oui, les messages sont plus visibles des passants quand ils sont sur un écran plutôt qu’une affiche, ils sont plus impactants (c’est bien pour cela qu’ils se multiplient). Mais dans le même temps, ils sont plus intrusifs et de plus en plus de citoyens deviennent réfractaires à la pub. Je pense que les acteurs de la pub ont du souci à se faire pour les années qui viennent.

Concernant l’argument sur la baisse de la consommation énergétique des écrans, on peut s’interroger sur la pertinence de mettre 3 panneaux les uns à côté des autres, qui affichent forcément le même message. D’un côté je diminue de 40% la conso de l’appareil, mais je multiplie leur nombre par trois.

Et même si la consommation est en baisse, un écran consommera toujours plus qu’une affiche. C’est le même problème qu’avec la voiture hybride ou électrique : même si elle consomme moins, elle polluera toujours plus qu’un vélo !

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

six − 4 =