Where Good Grows : une plateforme pour changer le monde

185

Je vous présente Where Good Grows, un site collaboratif qui va rapidement devenir une référence pour les acteurs de la communication sur/pour le développement durable. Vous y trouverez des exemples de campagnes ayant montré leur efficacité et de nombreuses informations sur les objectifs, les cibles, le parti-pris, les résultats… Et vous pouvez y contribuer en soumettant les actions que vous connaissez.

Fondée par Thomas Kolster, consultant danois en communication et auteur du remarquable ouvrage Goodvertising, WhereGoodGrows (WGG) est une plateforme visant à inspirer la collaboration et le partage de bonnes pratiques de communication qui participent à un monde meilleur.

WGG rassemble et mobilise « les professionnels qui œuvrent en faveur d’une communication responsable, attentionnée et soutenable », qu’ils travaillent en agence, pour des grands groupes ou au sein d’ONG. Leur point commun : convertir les discours en actes pour faire avancer le monde.

« Si nous partageons nos plus beaux projets de communication, de sensibilisation et d’engagement en faveur d’une société plus soutenable, nous pouvons accélérer l’innovation et participer ainsi à l’avènement d’un monde meilleur, dans l’intérêt des citoyens, de la planète et du business. » (Thomas Kolster)

Sommaire :

Les trois niveaux de lecture et d’action

En tant que simple visiteur, vous pouvez consulter les nombreuses études de cas. Elles portent sur de multiples thématiques (sécurité au travail, droits de l’homme, pollution…), concernent différents outils (publicités, réseaux sociaux, marketing mobile…), proviennent de secteurs variés (agriculture, énergie, loisirs…) et sont portées par des marques ou des ONG plus ou moins connues (Unicef, Coca Cola, Nike, Levis, Topsy Foundation…).

Pour chaque campagne, en plus des supports de communication, une fiche détaillée est disponible : brief, cible, idée/parti-pris, solutions, résultats. Bref, c’est une vraie mine d’or.

Si vous créez un compte (gratuit), vous pourrez commenter ces campagnes sur le site, donner votre point de vue et dire en quoi elles vous inspirent… ou pas. Et vous pourrez proposer des campagnes.

Enfin, vous pouvez aussi devenir un membre payant de la plateforme et intégrer « une famille de visionnaires, persuadés que partager les actions de communication positives peut accélérer l’innovation, pour l’intérêt commun. » Vous aurez ainsi la possibilité de réutiliser directement les campagnes, d’accéder à des activités communautaires (événements, séminaires…).

WGG s’affiche explicitement comme une société à but lucratif (for-profit company), « pour assurer la pérennité de la plateforme ».

Extrait de la page « études de cas » de la plateforme WGG
Where Good Grows : les études de cas

Exemple d’une fiche descriptive
Where Good Grows : Exemple

L’appel à contributions

« Arrêtez de parler de développement durable, commencez par partager ce qui marche ! » peut-on lire en tête du communiqué de presse. Les membres (gratuits ou payants) peuvent proposer des campagnes pour enrichir la plateforme.

L’équipe de WhereGoodGrows sélectionne les campagnes selon quatre critères :

  • Originalité de l’idée créative
  • Qualité de l’exécution de la campagne
  • Impacts sur les perceptions ou les comportements
  • Résultats de la campagne

La page de soumission d’une campagne commence par une citation d’Isaac Newton : « Si j’ai vu plus loin que les autres, c’est parce que j’ai été porté par des épaules de géants. ». L’équipe nous remercie par avance d’être ce géant qui permettra aux autres professionnels de monter sur nos épaules. Joli !

Il faut ensuite remplir un grand nombre de champs (tous ceux que j’ai cités plus haut !). Bref, il faut préparer ses réponses un peu à l’avance ! Notons qu’il est possible de décrire la campagne en Français par exemple et de compléter par un simple résumé en anglais. Il est aussi prévu un champ pour expliquer une particularité locale.

Where Good Grows : formulaire de soumission d'une campagne

Le droit de recycler

La plate-forme encourage les agences, les entreprises, les organisations non-gouvernementales, les institutions et les fondations à travailler ensemble pour trouver des solutions durables pour la santé, l’environnement et la société.

WhereGoodGrows pousse cette réflexion un peu plus loin avec la licence « droit à recycler » (Right to Recycle), encourageant le libre partage des bonnes initiatives. « Si une action peut réduire les taux d’infection au VIH en Inde, pourquoi cela ne marcherait-il pas en Afrique subsaharienne? En partageant ces idées, nous pouvons faire la différence, obtenir des résultats significatifs et transformer des initiatives locales en succès planétaires ! »

Where Good Grows : Right to Recycle Licence

Bref, une super initiative que je vous invite à soutenir et à faire connaître.
http://wheregoodgrows.com/

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × 1 =